"D" : pour quelques gouttes d'encore

Je viens de finir une "bédé", le tome 3 d'un livre d'une rare intelligence. Un livre sur lequel Bruno Maiorana tire sa révérence et faut il y lire en creux une sorte de lettre d'adieux, avec un possible retour ailleurs ? Je ne sais pas, seul le temps le dira.

En tout cas, merci aux auteurs, pour cette oeuvre fine, élégante, sans concession, subtile, vibrant hommage au XIX° siècle anglais, où les personnages connus sont revisités, ressuscités, pleins d'un sang nouveau. Les personnages sont tous d'une richesse forte, dans le moindre détail dont les silhouettes épurées et pourtant précises en font les acteurs d'une pièce majeure. 

J'ai aimé D. car il porte en trois tomes tous les thèmes gothiques et politiques de ce siècle pivot. Sans jamais sacrifier à la démonstration d'initiés, à l'érudition infatuée, au don de leçons. 

D. demeure un plaisir de lecture tant dans la maîtrise des mots (Ayroles est un heureux récidiviste, une marque de qualité "capelovicienne") que dans l'épure des lignes et de leur si expresionniste vigueur. Je n'oublie pas la variété des tonalités de Leprévost, qui donne à l'ensemble une ambiance sans aucune autre pareille.

Ce n'est sans doute pas le succès de ce tryptique qui fera revenir Bruno sur sa décision, néanmoins 60€ (les trois tomes) pour un concentré d'intelligence, de finesse et de lumière méritent bien de bourse délier et de plaisir se délecter.

Merci à Alain, Bruno et Thierry pour ce met.

Fred Lx
14.06.2014



http://livre.fnac.com/a6967170/D-Tome-3-Monsieur-Caulard-Bruno-Maiorana